Imprimer

Les questions de pouvoir d'achat sont aujourd'hui sur le devant de la scène. Les réponses apportées ne sont toujours pas celles que défend la CGT. Les propositions revendicatives de la CGT existent, il faut impérativement que les salariés, les syndiqués et les syndicats s’en emparent. Ces questions sont au cœur de notre démarche revendicative avec les questions de l’emploi.

Une journée nationale a été décidée par la CGT début 2019, journée "économie morte" par une grève de 24 heures. Pour que cette journée soit une réussite, il faut que tous les syndicats travaillent à cette priorité.

La journée du 1er décembre contre le chômage et la précarité était une 1ère étape.

La prochaine échéance interprofessionnelle se tiendra le 14 décembre.

Nous devons l'ancrer à l'entreprise.

 Par conséquent, nous appelons les syndicats et sections CGT du département à interpeler fortement les salariés :

- le 14 décembre, à faire signer massivement la pétition jointe avec l'objectif 1 syndiqué 2 signatures, organiser des assemblées générales sur la question des salaries, distribution de tract portant sur les revendications de la CGT dans l’entreprise ou le service en terme d’emplois et de salaires et inviter les salariés à porter leurs revendications spécifiques à la préfecture, exiger des directions d'entreprise l'ouverture de négociations sur les salaires là où elles ne sont pas ouvertes et là où le processus est engagé, nous devons peser sur celles-ci par la mobilisation des salariés.

- le 14 décembre, à fournir des bras à leur Union locale CGT, chargée d'organiser deux plans de tractage sur son territoire devant des entreprises sans CGT pour porter les revendications de la CGT.

- le 14 décembre à 17h00 à participer aux rassemblements devant la préfecture de Périgueux et la sous-préfecture de Bergerac en apportant les pétitions et les revendications de l’entreprise ou du service qui seront remises à cette occasion.


 

Affichages : 371