L'appel de l’UCR CGT
Le 28 novembre 2018

L’intervention du chef de l’Etat mardi était censée répondre aux préoccupations exprimées ces derniers mois par les salariés et les retraités et récemment par les « gilets jaunes ». Les explications laborieuses du président n’auront pas convaincu les 80 % de nos concitoyens mécontents de sa politique et pour cause.
Nous ne comprendrions pas que c’est pour notre bien…

Tenter de justifier les hausses de carburants par le souci de préserver l’environnement est indigne quand on sait le peu de cas que ce gouvernement a accordé jusqu’à présent aux alertes sur le réchauffement climatique. Alors qu’il s’agit de compenser les pertes de recettes occasionnées par les privilèges fiscaux généreusement accordés aux grandes fortunes du pays et qui n’ont jamais été aussi prospères.

Opposer comme il l’a fait les urgences sociales aux urgences environnementales c’est culpabiliser et mépriser celles et ceux qui subissent depuis des années l’érosion de leur pouvoir d’achat.
Les retraités oubliés une fois encore

Il n’a pas osé évoquer la situation des retraité-e-s que la hausse de la CSG puis la désindexation de leurs pensions sur le coût de la vie va durablement réduire leur pouvoir d’achat. Pourtant des centaines de milliers d’entre eux ont défilé depuis des mois dans tout le pays pour exiger l’augmentation de leurs pensions.
La solution du président : une méthode d'accompagnement

Bavard, n’oubliant pas de se pencher avec une compassion peu crédible sur le sort de ceux qui ont des fins de mois difficiles et philosophant à bon compte sur l’avenir de la planète, il n’a trouvé comme seule explication au mécontentement que le manque d’accompagnement des mesures. Les décisions sont prises a-t-il répété, pas question d’y revenir, la méthode consiste dons à mieux expliquer et à accompagner les mesures. Consternant car ce n’est pas un problème de méthode mais bien celui de choix politiques.
Trop c’est trop !

« Le 1er décembre, la CGT appelle tous les citoyens, les salariés actifs et retraités à se joindre aux manifestations des privés d’emploi et précaires pour exiger des réponses immédiates et précises de la part du gouvernement et du patronat ».

L’UCR CGT, engagée dans une campagne pour la revalorisation de leurs pensions, appelle toutes ses organisations à solliciter les retraité-e-s afin qu’elles et ils participent nombreux à cette journée de protestation et de revendications concrètes. Les retraités-e-s ne se contenteront pas de discours ils veulent une revalorisation de leurs pensions, maintenant.

 Lire le tract pour la manifestation en Dordogne; tract manif 01/12/2018


Vous ne pouvez pas ajouter de commentaire. Veuillez vous connecter ou créer un compte.